MudDay Paris – Qui relèvera le défi ?

Les dandys sont plus sportifs que jamais – Preuve en est, après le Bootcamp Combat avec les champions du monde, les entraînements réguliers et hebdomadaires d’arts martiaux, la course, la musculation et les sympathiques événements auxquels je réponds présent, j’ai le plaisir de vous parler d’une course, que dis-je, d’une épopée : The MUD DAY 

Ces deux mots ont certainement déjà fait fuir les plus frileux d’entre nous, mais je ne leur en veux pas. L’année prochaine, ils seront là. Pour les autres, ajustez vos cravates, remontez vos chaussettes en fil d’écosse, et prenez une grande inspiration …

mudday2

Vous en avez peut être déjà entendu parler si vous êtes proche des milieux sportifs, militaires, ou psychopathes (lol), Mud Day est une course de 13 km composée de 22 obstacles tous plus intenses les uns que les autres. Au programme : 1200 tonnes de boue, 1 million de glaçons, 10 000 volts toutes les deux secondes. Avec plus de 170 000 participants depuis sa création, The Mud Day s’est donc hissé comme une véritable institution dans le cercle des compétiteurs et événements sportifs intenses et éclatants. Un plaisir pour les amoureux de sensations fortes, les bandes d’amis à la recherche d’une nouvelle manière de repousser ses limites et de s’entraider, ou encore les mordus d’armée et de parcours militaires.

Que vous soyez à Paris, Lyon, Cabourg, Amnéville ou en Bretagne, retrouvez les prochaines éditions de The Mud Day directement sur leur site – Attention, c’est le moment de vous inscrire ! Les dossards s’arrachent très rapidement.

Paris – 29 et 30 Avril 2017 – Le compte à rebours à déjà démarré, et c’est au camp militaire de Frileuse, dans les Yvelines, que nous vous donnons rendez-vous. Prêts à vous mesurer à cette fantastique aventure ? L’équipe DandyChic y sera, et compte bien arriver parmi les premiers !

TheMudDay.com

Vous manquez d’entraînement, n’êtes pas assez sportifs, ou avez peur du ridicule ? N’ayez crainte, il vous reste près de 3 mois pour reprendre un rythme adéquat, et affronter le meilleur. Et puis, la boue c’est bon pour la peau.

mudday1

10 conseils pour préparer la course –

1. S’entourer d’une équipe. « A plusieurs, c’est plus facile ! S’il y en a un qui flanche, les coéquipiers seront là pour le remotiver »

2. Monter une équipe hétéroclite : « Essayez de créer une équipe mixte avec plusieurs niveaux de pratique. Les plus entraînés pourront aider les débutants notamment sur les obstacles où il faut grimper. L’entraide et la solidarité sont indispensables sur The Mud Day alors choisissez des équipiers qui vous aideront à être plus performant.»

3. Se préparer physiquement : « Pour beaucoup, The Mud Day constitue un déclic pour commencer le sport ou pour s’y remettre. Et même si l’objectif n’est pas de performer mais de finir la course, une petite préparation physique s’impose. Running, pompes, gainage, abdos, marche à pied, monter des escaliers… peu importe, l’important c’est de se bouger ! La veille du départ, on essaie de se relaxer et de se coucher de bonne heure ».

4. Privilégier des vêtements légers et près du corps : « Même si vous vous sentez plus à l’aise dans une tenue ample, celle-ci sera plutôt un fardeau car après un bain d’eau glacé ou un bain de boue, vos vêtements ne sècheront pas et seront plus lourds. La tenue idéale ? Un short, un cycliste et un tee-shirt. S’il fait froid, un haut manche longue en lycra et un collant long de running sont plus indiqués. Enfin, pour éviter de se blesser, il est recommandé d’utiliser des chaussures de trail » précise Hichem.

5. Manger sainement le jour J : « Faire The Mud Day à jeun n’est pas du tout conseillé. Si vous prenez le départ de la course le matin, privilégiez un petit-déjeuner sain avec jus d’orange, thé/café, pain, beurre, miel, yaourt nature. Même conseil pour ceux qui partent l’après-midi avec en plus un plat de pâtes pour le déjeuner. »

6. Bien s’hydrater avant, pendant et après : « Lorsque l’on atteint la sensation de soif, on a déjà perdu 10% de notre capacité physique. De plus, un manque d’hydratation entraîne des crampes. Il est donc impératif de boire de l’eau avant le départ et pendant la course avec les ravitaillements. Même si vous n’avez pas soif, prendre 3-4 gorgées d’eau fera du bien à votre organisme. »

7. Effectuer le parcours à son allure : « L’objectif n’est pas de réaliser un bon chrono mais de finir le parcours. Il faut prendre le temps de récupérer entre deux obstacles si nécessaire. Alors un peu de marche au lieu de courir vous aidera à venir au bout des 13 kilomètres. »

8. Se faire plaisir : « Ne cherchez pas à faire un chrono mais faîtes en sorte de finir la course. Surprenez-vous, dépassez-vous et surtout soyez fier de vous ! »

9. Déguster sa Mud Beer à l’arrivée : « Il ne faut pas en abuser mais le sucre contenu dans la bière aide à la récupération !»

10. Ne pas négliger la récupération : « Pensez à faire des étirements après votre arrivée. Cela vous évitera les courbatures du Munday Morning ! »

 

Texte : Réouven Zana

Crédit photos :P. Alessandri / A.S.O.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :