Cinq questions à Tony Parker

La France a le mérite de pouvoir se parer de multiples médailles en matière de sport. Elle peut être fière de compter sous son drapeau de grands champions, hommes et femmes travaillant ardemment à l’éclat de notre pays au travers de nombreuses disciplines.
Parmi eux, l’un des plus célèbres et talentueux, Tony Parker.

Quadruple champion NBA, businessman, papa et homme de coeur, TP arbore une multitude de casquettes et jongle avec ses envies et désirs. Un athlète aux multiples moyens d’expression. Ambassadeur de la fondation Make A Wish qui réalise les vœux d’enfants gravement malades, il fonde également les Tony Parker Camps, des stages permettant à des jeunes de se perfectionner en basket au contact de joueurs professionnels. Il est le premier français élu champion NBA et offre la victoire des Championnats d’Europe 2013 à notre équipe nationale.

En 2013, TP crée Wap Two (acronyme de son nom, William Anthony Parker II) – Une marque destinée aux hommes et aux enfants, proposant une ligne à l’univers urbain et décontracté qui s’inspire naturellement du basket et de la double culture franco-américaine, véritable symbole de Tony. En opposition avec d’autres joueurs, eux aussi à l’origine de célèbres marques éponymes, TP choisit un positionnement de prix abordable afin de pouvoir offrir au plus grand nombre une partie de son identité et de ce qui le représente. Nous le retrouvons dans une suite du Plaza Athénée, vue plongeante sur Paris & la Tour Eiffel. Entretien.

h19q8170_bd

DandyChic : Bonjour Tony, lorsque tu as lancé Wap Two il y a trois ans, quel était ton objectif ? Pourquoi avoir choisi le vêtement comme source d’un nouveau projet ?

TP : Je donne beaucoup par rapport aux jeunes et ma fondation, j’ai toujours aimé les fringues et lorsque mon contrat Nike s’est terminé je me suis dit que j’allais monter mon projet, pour pouvoir en reverser une partie des gains à ma fondation. Petit à petit, j’ai vu que je pouvais aider des designers et créer de nouvelles opportunités pour la jeune génération, c’est pour cela que j’ai voulu créer une marque abordable. Beaucoup de sportifs ont des marques plus orientées luxe, mais je voulais réellement permettre aux jeunes qui s’identifient à moi de s’immiscer dans mon univers  en portant ce qui me représente, autrement cela n’aurait pas été cohérent avec ce que je soutiens. On a démarré avec un site internet, puis s’est présentée l’occasion de travailler avec La Halle, ce qui a donné un grand coup de boost. Wap Two a évolué, le nombre de points de vente également, et le fait que je sois papa a aussi favorisé l’ajout d’une ligne enfant,. Faire des choses pour les petits c’est aussi important. Comme ça mon petit Josh pourra aussi porter tout ça ! Je veux inscrire une marque qui dure dans le temps, pas un projet créé pour s’effacer au bout de trois ans, c’est pour cela que j’ai voulu y aller doucement, au fur et à mesure.

DandyChic : La mode est elle également pour toi un moyen de t’exprimer d’une façon différente de celle du sport ? Transmettre des messages, des idées ?

TP : Complètement ! C’est pour cela qu’on fait aussi attention aux messages sur les t-shirts, on joue avec l’univers franco-américain qui me représente. Cette double culture est importante car c’est avec elle que j’ai été éduqué, que j’ai grandi. Wap Two est aussi un hommage à mon père et à mon grand-père car c’est le vrai nom de la famille.

DandyChic : C’était justement un objectif pour toi aussi de ne pas tout orienter directement autour du nom ‘Tony Parker’ ?

TP : Bien sûr, d’ailleurs je préfère quand ce n’est pas écrit ostensiblement sur les produits, dans la collection j’aime beaucoup les messages et graphismes dans lesquels il n’y a pas mon nom, après je comprends qu’il faille en mettre car c’est le repère des plus jeunes mais j’aime beaucoup la discrétion, la reprise des codes, du W, Wap Two. Susciter le questionnement, j’ai envie que les gens se demandent d’ou ça vient.

DandyChic : Bien que tu sois aux Etats-Unis, tu es quand même resté l’un des sportifs les plus populaires en France, auprès du public et du milieu sportif ! Comment tu l’expliques ?

TP : Pour moi c’est très important de garder un pied en France, même si je vis aux Us. Je n’oublie pas d’ou je viens, et à travers l’ASVEL (Club de Lyon – Villeurbanne dont TP est le Président, il évolue en PRO A, l’élite du championnat de France ndlr), à travers Wap Two, j’ai l’impression que je fais ma part.

DandyChic : Quelle évolution vois-tu pour Wap Two ?

TP : Je ne me donne pas de limites, on va à notre rythme, le plus important c’est de faire une ligne qui plaise aux jeunes, continuer à grandir. Le reste, c’est eux qui le décideront ! 

dsc_5750_bddsc_4969_bd

La sélection DandyChic de la collection Wap Two

1finger_gris_chine

Tee shirt Finger Homme – 22€
1hooperssw-noi_1

Sweat Hoopers – 45€

1streetsw-grc_1Sweat Paris Street Ballers – 45€

Merci à Tony & toute son équipe – waptwo.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :